Assemblées de Dieu

Notre histoire

Assemblies of God

 
 

Vous vous demandez peut-être d'où nous venons et vous serez contents d'apprendre que nous sommes là depuis quelque temps. Les Assemblées de Dieu ont leur racines dans un réveil religieux qui a commencé à la fin des années 1800 et a visité ce siècle avec une répétition à grande échelle d'expériences spirituelles bibliques.


Pendant ce temps, de nombreux chrétiens dans le monde ont commencé à sentir qu'ils avaient davantage besoin de la puissance de Dieu dans leur vie. Individuellement et en groupes, ils ont sérieusement commencé à prier et à chercher à conformer leurs engagements at leurs expériences à ce qu'il croyaient être le modele du Nouveau Testament.


En réponse, le Saint-Esprit est venue sur un grand nombre d'etre eux, les poussant à une adoration joyouse et spontanée et à un intense désire de répandre l'Evangile. Comme dans la Bible, au Livre des Actes, cette expérience appelée "le baptême dans le Saint-Esprit" a été accompagnée dans le monde entier par un parler dans des langues inconnues. Il a été associé avec la venue du Saint-Esprit au cours de la fête juive de Pentecôte. (Actes 2), en on appelé les participants au movement les "pentecôtistes".


On retrace généralement le début du réveil moderne de Pentecôte à une réunion de prière au collège biblique de Béthel à Topeka dans le Kansas, le premier janvier 1901. Alors que beaucoup d'autres avaient déjà parlé en langues au cours de presque chaque période de réveil spirituel, la plupart des chercheurs s'accordent pour dire que c'est là que les bénéficiaires de l'expérience en sont venus à croire, à travers l'étude des Ecritures, que le parler en langues était l'évidence biblique du baptême dans le Saint-Esprit.


Le réveil s'est rapidement étendu au Missouri et au Texas, puis en Californie et ailleurs. Des réunions de réveil d'une durée de trois ans à la Mission d'Azusa Street à Los Angeles ont attiré des croyants de tous les Etats-Unis et d'Outre-Mer et ont servi de tremplin pour envoyer le message de Pentecôte dans le monde entier.


On a rapporté ce qui se passait dans des titres de périodiques et d'autres publications qui sont apparus avec le mouvement. Des réveils spontanés ont aussi commencé à éclater au cours de cette période dans d'autres parties du monde et sur des champs de mission variés.


Les aspects pentecôtistes du réveil n'ont pas reçu en général un bon accueil de la part des églises établies et les participants au mouvement se sont bientôt retrouvés à l'écart des structures religieuses existantes. Ils ont été obligés de rechercher leurs propres lieux de culte, et bientôt il y a eu des centaines de congrégations clairement pentecôtistes.


En 1914, beaucoup de pasteurs ainsi que des laïques ont commencé à réaliser l'étendue rapide du réveil, et l'impact de l'Evangile sur un grand nombre de personnes a créé un certain nombre de problèmes pratiques. Le besoin s'est fait sentir d'une reconnaissance officielle de pasteurs aussi bien que d'une approbation et d'un soutien de missionnaires, avec une comptabilité complete des fonds. En plus il y avait une nécessité croissante d'unité doctrinale, de litérature d'évangélisation et d'une école de formation biblique permanente.


Ces dirigeants concernés ont réalisé que pour protéger et préserver les résultats du réveil, les milliers de croyants nouvellement baptisés dans le Saint-Esprit devraient étre unis dans une communion fraternelle coopérative. En 1914, environ 300 prédicateurs et laïques en provenance de 20 états américains et de plusieurs pays se sont rassemblés pour un "conseil général" à Hot Springs, Arkansas, pour discuter et agir en fonction des besoins grandissants.


A l'ordre du jour de cette réunion il y avait les cinq points suivants: conservation de l'oeuvre, intérêts pour les missions à l'étranger, établissement d'une charte des églises sous un nom cooun dans des buts de légalisation, et le besoin d'une école de formation biblique.


Une communauté coopérative a émergé de cette réunion et a été incorporée sous le nom de "Conseil général des assemblées de Dieu". La plupart des délégués n'avaient que très peu le désir de former une nouvelle dénomination ou secte, et ils ont structuré leur organisation pour unir les assemblées dans un ministère et une identité légale tout en laissant à chaque congrégation une indépendance pour l'organisation et les finances. Cette structure fonctionne toujours.


En 1916, le Conseil général a ajouté une Déclaration de vérités fondamentales à sa constitution. C'est une simple déclaration qui reste virtuellement ínchangée et continue à fournir une base saine pour la communuaté, donnant une position ferme sur des doctrines vitales.


Depuis le début, les ministères des Assemblées de Dieu ont mìs l'accent sur l'Evangélisation et les Missions et ont eu pour résultat une croissance continuelle dans le monde entier. Notre mouvement a grimpé de 300 personnes (qui correspond au nombre des assistants à la Convention fondatrice) à plus de 35 millions dans le monde entier.


Aujourd'hui, les membres des Assemblées de Dieu célèbrent des cultes dans plus de 312048 églises et stations éloignées dans 212 nations. Les programmes de mission aggressifs de l'église sont conçus pour établir des structures d'églises nationales, indépendantes financièrement et et se propageant par elles-même dans chaue pays. Les pasteurs et les dírigeants sont formés dans 1208 écoles bibliques. Les Assemblées de Dieu ont 17 facultés de théologie reconnues, des universités d'art libéraux, et un séminaire.


Au Luxembourg, il y a à l'heure actuelle trois assemblées de Dieu situées à Esch-sur-Alzette et Luxembourg-ville. Il y a aussi une école biblique avec des étudiantes en provenance de la région Saar-Lor-Lux.




© Copyright 2011 The General Council of the Assemblies of God

Traduction: Marie-Caroline Hutin

Notre histoire